.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château La Dominique

Catégorie de l'appellation
Classement Grand cru Classé de Saint-Emilion
Date du classement 16/06/1955 Grand cru Classé, 17/11/1969 Grand cru Classé, 23/05/1986 Grand cru Classé, 08/11/1996 Grand cru Classé, 12/12/2006 † Grand cru Classé, 29/10/2012 Grand cru Classé
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Saint-Emilion
Commune(s)
  • Saint-Emilion.

Sol Argile, graves, sable
Superficie (ha) 30
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Merlot, Cabernet franc, Cabernet-sauvignon
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin à la robe pourpre aux arômes de fruits noirs et rouges (cassis, cerise, mûre, myrtille) avec des notes d'épices et de sous-bois marqué par des tannins solides et fondus.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 15 à 30 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Saint-Emilion
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine de 35 hectares situé au nord-ouest de l'appellation en bordure de l’appellation Pomerol, mitoyen du château Cheval Blanc, la séparation se fait par un fossé de 900 mètres creusé en ligne droite, et des châteaux Corbin-Michotte, Croque-Michotte et Jean-Faure.
Le vignoble de 29 hectares (86 % Merlot, 12 % Cabernet franc, 2 % Cabernet-sauvignon) est installé sur un sol de graves argileuses entre les vignobles du château Cheval blanc et du château Jean-Faure.
Passé de 17 à 29 hectares au cours des différents classements.
Le nom du domaine pourrait prendre son origine d'un riche marchand ayant fait fortune dans l'île éponyme des Caraïbes ou des religieux dominicains établis à Saint-Emilion avant la guerre de cent ans.

Histoire :
En 1690, un charpentier de haute-futaie du nom de Jean Micheau est désigné comme propriétaire de la Dominique dans un acte de reconnaissance (hommage) selon le site internet du domaine.
Publiée à partir de 1785, la Carte de la Guyenne réalisée par Pierre de Belleyme (1747-1819) dont les levés furent effectués entre 1761 et 1774 indique le lieu-dit de La Dominique.
En 1788, Jean-Baptiste Fontémoing (1736-1806), négociant, vend à Jean Chaperon (1755-1837), négociant également, la métairie Dominique.
En 1841, selon Lecoutre de Beauvais dans son journal Le Producteur le cru La Dominique est considéré comme un cru de troisième classe.
En 1850, Charles Cocks indique dans Bordeaux, ses environs et ses vins, deux propriétaires à Dominique : J h et H. Chaperon avec respectivement une production de 30 et 25 tonneaux.
En 1862, Henry Greloud (1820-1900), négociant en vins, conseiller municipal de Libourne de 1855 à 1870 et maire-adjoint de Libourne de 1870 à 1871, propriétaire du château La Closure à Saint-Émilion et du château Lafleur à Pomerol rachète le domaine à Charles Chaperon (1816-1883), négociant et crée le château La Dominique. A cette époque, la superficie du vignoble est d'environ 21 hectares.
Henri Greloud restera à la tête du domaine jusqu'à son décès. Le domaine et les autres propriétés seront repris en indivision par ses 4 enfants : Pierre Charles (1849-1933), Edgard (1851-1918), Marie Henriette (1854-1925) et Élisabeth (1856-1924).
Pour régler l'indivision, la propriété est vendue à Eugène Robin (1845-1930), administrateur de la Banque de France et négociant en vins, qui a épousé Henriette Greloud le 21 juin 1876. Celui-ci est alors également propriétaire du château Tertre-Daugay.
En 1917, Louis Soualle (?-1946), négociant en vins qui acheta la même année le château Gazin à Pomerol rachète le domaine.
En 1933, il cède le domaine à son gendre Édouard Louis de Baillencourt dit Courcol (1886-1960) qui a épousé Marie-Louise Soualle 1886-1926) le 8 novembre 1910.
Le 16 juin 1955, lors du premier classement de Saint-Émilion, le domaine est retenu dans la catégorie Grand cru Classé, rang qu'il conserve depuis.
Après le décès en 1960 d’Édouard de Baillencourt dit Courcol, le château La Dominique et le château Gazin sont gérés en indivision entre ses 4 enfants.
En 1969, 3 des enfants souhaitent vendre leurs parts de l'indivision, un seul Étienne de Baillancourt souhaitant continuer. Pour régler le problème, il est cédé 5 hectares du château Gazin au château Pétrus pour la somme de 24 millions de francs et le château La Dominique est vendu à un entrepreneur en bâtiment et travaux publics : Clément Fayat.
Dès le rachat d'importants travaux sont effectués qui conduiront à améliorer le drainage du vignoble de 17 hectares et à construire un nouveau cuvier et un chai à barrique.
A compter de 1969, la mise en bouteille au domaine devient obligatoire pour l'appellation Saint-Émilion Grand cru et pour les Grands crus classés.
En 1975, le cuvier est doté de cuves en inox de 250 hectolitres chacune.
En 1979, Michel Rolland devient l’oenologue conseil du domaine.
En 1986, al superficie du vignoble est de 18 hectares.
En 1995, 22 cuves inox thermorégulées sont installées pour permettre une vinification parcellaire. La superficie du vignoble est alors de 17 hectares.
En 1998, Clément Fayat achète des parcelles jouxtant son vignoble et crée un nouveau cru : Saint-Domingue. Ce cru dispose d'un vignoble de 3 hectares planté à 100 % en cépage Merlot.
En 2001, le cru Saint-Domingue disparaît et les 3 hectares sont incorporés au vignoble du château La Dominique après autorisation.
En 2005, Pierre Meylheuc est nommé directeur technique du domaine.
En 2006, la conduite du domaine est confiée à Jean-Luc Thunevin, assisté de Pierre Meylheuc. Celui-ci décide de rénover le vignoble et d'en améliorer le drainage. La densité moyenne de plantation est alors portée de 5700 à 7000 pieds par hectare puis à 9000 pieds par hectare pour les dernières parcelles replantées. Depuis, le vignoble est conduit en agriculture raisonnée.
En 2009, le château Vieux-Fortin et son vignoble de 5,3 hectares (60 % Merlot, 35 % Cabernet franc, 5 % Cabernet-sauvignon) est racheté à Claude Sellan.
La même année, en octobre, la gestion des domaines appartenant à Clément Fayat est réorganisé:
Yannick Évenou est recruté pour diriger la partie commerciale des différents vignobles (château Clément-Pichon, Château La Dominique, Château Fayat en appellation Pomerol). Jean-Luc Thunevin devient l’œnologue conseil extérieur et Pierre Meylheuc, le directeur d’exploitation du château La Dominique.
Le 29 octobre 2012, le domaine intègre, après la proposition du 6 septembre 2012 de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO), le classement officiel des crus de l'AOC Saint-Émilion Grand Cru dans la catégorie : Grand Cru Classé. A noter que les 5 hectares du vignoble du château Vieux-Fortin sont intégrés dans le vignoble lors du classement portant sa superficie de 24 à 29 hectares.
En 2013, Jean-Claude Fayat devient le président du groupe familial et une nouvelle cuverie de 600 m2 dessinée par l'architecte Jean Nouvel est inaugurée (début des travaux en juin 2012) pour un coût estimé de l'opération de 11 millions d’euros. Cette installation située dans le prolongement des chais actuels en direction de Pétrus et de l'église de Pomerol et en perpendiculaire des chais de château Cheval Blanc, permet d'effectuer un tri optique de la vendange et de doubler les capacités de vinification du domaine passage à 3600 hl) avec 42 cuves tronconiques de 73 hectolitres en inox thermos-régulées afin de permettre une vinification parcellaire, un chai à barriques thermo-régulé sous humidité directive et une circulation des baies, des moûts et du vin selon un système gravitaire. Le cuvier est doté sur son toit d'une salle de dégustation de 250 m² avec un restaurant doté de 100 couverts et d'une terrasse panoramique de 450 m² dominant les divers domaines de Pomerol et de Saint-Émilion situés aux alentours. Les cuisines du restaurant sont installées dans le sous-sol de la cour actuelle du château et la cour se retrouve reconvertie en chai à barriques. Le parc du château et ses accès sont modifiés pour recevoir un héliport et un parking.
La superficie du vignoble du domaine atteint 30 hectares dont 11 hectares doivent être replantés dans les années suivantes.
En mars 2013, Yannick Evenou est remercié et remplacé par Pierre Meylheuc.
En septembre 2014, Jean-Myrtil Laurent devient le directeur des vignobles Clément Fayat (château Clément-Pichon, Château La Dominique, Château Fayat).
En août 2017, Gwendeline Lucas prend la direction des vignobles Clément Fayat en remplacement de Jean-Myrtil-Fayat parti chez Marie Brizard Wine & Spirits group.

Les vins :
.: ABC du Vin :.Rouge :
Densité moyenne de plantation : 7000 à 9000 pieds à l'hectare selon les parcelles.
Production moyenne annuelle : 675 hl/an.
Élevage de 15 à 18 mois en fût de chêne (50 à 70 % neuf) pour le grand vin.
Le second vin du domaine porte le nom de : Relais de La Dominique.
Il s'appellait auparavant : Saint-Paul de Dominique †.
Dernière modification: 13 Août 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13