.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château de Rayne-Vigneau

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Classé du Sauternais
Date du classement 18/04/1855 1er Cru classé de Sauternes
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Sauternais
Commune(s)
  • Bommes.

Sol Graves, sable
Superficie (ha) 78
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc
Encépagement Sémillon, Sauvignon, Muscadelle
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Sauternes
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Propriété de 84 hectares située sur le haut-plateau de Bommes sur la commune de Bommes, à l'est du cours d'eau Le Ciron, à proximité du château La Tour Blanche au sud et des châteaux Sigalas Promis et Sigalas Rabaud au nord.
Le vignoble d'une superficie de 84 hectares (80 % Sémillon, 20 % Sauvignon) est disposé sur une croupe à une altitude comprise entre 25 et 70 mètres et une exposition vers l'ouest.
Le sol est constitué de graves, d'argile et de sables contenant des pierres précieuses de provenance pyrénéenne : agate, améthiste, cornaline, jaspe, onyx...
Le nom du domaine vient sans doute de la famille fondatrice : de Vigneau et du nom de la propriétaire à l'époque du classement de 1855 : Madame de Rayne.

Histoire :
Selon certaines sources, une famille de Reyne aurait fait bâtir un premier château dès 1379 au lieu-dit Vigneau mais on ne trouve ensuite aucune trace de cette famille avant le 19ème siècle.
Dès 1618, un dénommé Gaillard de Vigneau à Bommes est propriétaire de vignes au voisinage de celles de Raymond Peyraguey (château Lafaurie-Peyraguey).
En 1635, Gabriel de Vigneau est propriétaire de ce terroir. Ultérieurement, Étienne de Vigneau (fils ou petit-fils de Gabriel) épousera Jeanne Sauvage, fille du seigneur d'Yquem et prendra la direction en 1681 du domaine.
Le 2 mai 1742, Jean Duffour (?-1750), armateur et négociant bordelais, devient le propriétaire du domaine de Vigneau. Après son décès en 1750, c’est son épouse, Jeanne Tuffereau (1696-1774) qui en devient la propriétaire.
Suite au décès de Jeanne Tuffereau le 16 septembre 1774, le domaine de Vigneau est hérité par un de ses fils, Barthélémy Duffour (?-1775) qui décède l'année suivante à Saint-Domingue (Haïti).
A compter du 18 septembre 1775, le château de Vigneau passe au cadet des fils de Barthélémy Duffour, Bruno Duffour (1736-1817).
Bruno Duffour conservera la propriété du domaine de Vigneau lors de la Révolution française et ce jusqu'à son décès en 1817.
Vers 1785 ou le 11 novembre 1789 en l'église Sainte-Eulalie de Bordeaux selon Joseph Lacoste dans La route du vin en Gironde de 1948, Maximilien-Raymond de Rayne (1759-1828), écuyer, seigneur baron de Cocumont, capitaine de Dragons, colonel commandant le 10ème régiment de gendarmerie à Bordeaux puis maréchal de camp de la gendarmerie royale, épouse Catherine Marie de Pontac (1769-1856).
Après le décès de Bruno Duffour à 81 ans, sans postérité, le domaine de Vigneau est repris, le 20 novembre 1817, probablement en indivision, par les quatre enfants de son frère, Martin Duffour (1722-1808) qui fut conseiller secrétaire du roi et écuyer, seigneur des terres de Barte, du Bessan, d'Uch et de Gironville dans la paroisse de Macau en Médoc.
Ses neveux sont : Guillaume Duffour, Jean Baptiste Duffour de Barte (1765-1842), Lucien Duffour et Casimir Duffour-Dabessan (1775-1834).
Le 1er mai 1834, devenue veuve, la baronne de Rayne, Catherine de Pontac, rachète le domaine ou cru de Vigneau aux neveux de Bruno Duffour.
En 1855, le domaine est classé premier cru sous le nom de Vigneau appartenant à madame Veuve de Reyne.
En septembre 1856, suite au décès de Catherine de Pontac, son neveu Gabriel (1810-1892), comte de Pontac, lui succède à la tête du domaine. Le domaine possède alors 100 hectares et un vignoble de 60 hectares.
En 1865, le château est reconstruit selon les plans de l’architecte Michel-Louis Garros (1833-1911) dans un style Napoléon III.
En 1867, lors de l'Exposition universelle, le millésime 1861 du domaine obtiendra la médaille d'or et sera déclaré meilleur vin par un jury composé de personnalités allemandes, anglaises et françaises face à un vin du Rhin.
Suite au décès de Gabriel, le 20 juillet 1892, son neveu, Albert de Pontac (1843-1922) lui succède à la tête du domaine. Il renomme le domaine château Rayne-Vigneau en hommage à Madame de Reyne. Le domaine possède alors une superficie de 100 hectares et un vignoble de 66 hectares.
Suite à crise du phylloxéra, le vignoble est reconstitué entre 1893 et 1914.
Après le décès du vicomte de Pontac le 19 août 1922, le domaine sera administré pour le compte des quatre filles d'Albert de Pontac : Louise (1874-1944), Marie (1875-1961), Alexandrine (1877-1967) et Gabrielle (1881-1971) par le vicomte Gabriel de Roton (1865-1964), maire de Bommes de 1919 à 1935 et époux depuis le 17 octobre 1905 d'Alexandrine (1877-1967).
En 1961, l'exploitation du vignoble est repris par Monsieur Georges Raoux, le château restant la propriété de la famille de Pontac. La superficie du vignoble est alors de 50 hectares pour un domaine de 90 hectares.
Le 12 juillet 1967, Alexandrine de Roton décède et le domaine est repris par un de ses fils François de Roton (1909-2000).
En 1971, la société de négoce Mestrezat-Preller, propriétaire du château Grand-Puy Ducasse, récemment rachetée par Jacques Merlaut, rachète le vignoble pour la somme de 3 millions de francs.
Après le rachat, le vignoble est replanté essentiellement avec le cépage Sauvignon.
A compter des années 1980, les chais sont entièrement rénovés et à partir de 1982, le domaine expérimente la cryo-extraction.
Le domaine est alors sous la direction de Patrick Eymery, auparavant au château Guiraud.
Après le décès le 2 janvier 2000 du vicomte de Roton, le domaine passe à ses deux enfants.
En 2004, le Crédit Agricole rachète, à travers CA Grands Crus, le domaine pour la somme de 95 millions d'euros.
En 2007, le domaine passe en agriculture raisonnée.
Le domaine est géré jusqu'en 2009 par Bernard Monteau, depuis par Anne Le Naour.
En 2012, le chai à barrique est rénové.
L'oenologue conseil du domaine est Denis Dubourdieu.
Le 24 novembre 2015, CA Grands Crus annonce la cession de la majorité de ses parts du domaine à la société Trésors du patrimoine, société spécialisée dans la vente par correspondance principalement de produits gastronomiques. CA Grands Crus conservant une participation minoritaire. Cette vente se fait une semaine après l'annonce par CA Grands Crus du rachat de la part minoritaire détenue par la Caisse de Dépôt et Placement du Québec dans le château Tour de Mons à Margaux.
Pour le millésime 2015, l'oenologue conseil du domaine est Henri Boyer.

Les vins :


.: ABC du Vin :.Blanc liquoreux :
Vendanges manuelles par tries successives.
Le grand vin subit un élevage moyen de 12 à 18 mois en fût de chêne (40 % neuf).
Le second vin du domaine porte le nom de : Madame de Rayne.
Un autre vin liquoreux est produit : Clos l'Abeilley.
Troisième vin du domaine. Vin produit en appellation Sauternes.

.: ABC du Vin :.Blanc :
Deux vins secs sont également produits depuis les années 1990.
Gemme de Rayne-Vigneau †.
Vin sec produit à partir des jeunes vignes du domaine en appellation Bordeaux durant les années 1990.
Le sec de Rayne-Vigneau (100 % Sauvignon).
Vin blanc sec (100 % Sauvignon) produit à partir d'un vignoble de 7 hectares installé sur un sol de graves sur socle argileux situé près de Bommes en appellation Bordeaux.
Dernière modification: 9 Mars 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13