.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
PA PE PF PI PO PR PU
POM POU

Pomerol

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 08/12/1936
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Libournais
Commune(s)
  • Libourne , Pomerol (En partie).

Sol Argile, Graves
Superficie (ha) 808
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Malbec (ou Côt), Merlot, Petit verdot
Production (hl) 29115
Dégustation
Type de vin Vin à la robe carmin ou rubis pourpre avec des arômes de fruits rouges ou noirs avec des arômes de café, de cuir, de poivre, de tabac et de truffe.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 10 à 20 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site du syndicat viticole de l'appellation
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation
Appellation située à 35 kilomètres au nord-Est de Bordeaux et 5 kilomètres au nord de Saint-Émilion, sur la rive droite de la Dordogne et la rive gauche de la rivière l'Isle entre Libourne au sud et Lalande de Pomerol.
Son vignoble est né du travail de la rivière l’Isle qui a déposer un enchevêtrement complexe de graves et de sable sur un plateau argileux.
Le vignoble est disposé sur un plateau circulaire dont le point culminant (37 mètres) est le village dont le sol est composé d'argile, de graviers et de sable. En descendant, on retrouve une zone de sable et d'argile située entre 25 et 33 mètres d'altitude. Les zones les plus basses (de 5 à 25 mètres d'altitude) sont constituées de sable sur un socle argileux.
La caractéristique de cette appellation est son morcellement, la taille moyenne des propriétés est de 6 hectares pour une surface totale d’environ 750 hectares soit sept fois moins que l’appellation Saint-Émilion voisine. C'est pour cette raison qu'il est souvent dit que Pomerol est la plus bourguignonne des appellations du Bordelais.
Le nom de l'appellation viendrait du latin Poma ou Pomum signifiant fruit(s) à pépin.
Le domaine le plus connu de l'appellation se nomme Pétrus. Il est considéré comme l'un des plus grands vins du Bordelais et a la particularité de ne pas utiliser le terme Château dans son nom.

Histoire
Dès le début du 12ème siècle, les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem reçurent des chanoines de Saint-Etienne du Peyrat un terrain et installèrent une commanderie sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle avec un vignoble.
Le 25 mai 1268, Edouard 1er (1239-1307), roi d’Angleterre (1272-1307) demande à Jehan de Grailly ( ?-1303) de construire une bastide au confluent de la Dordogne et de l’Isle et située sur la route de Bordeaux à Périgueux.
Durant le Moyen-Age, la commanderie était dirigée depuis Bordeaux par les moines.
Le 29 Novembre 1269, Roger de Leybourne (1215–1271) est nommé lieutenant et est chargé de poursuivre la réalisation de cette bastide dotée d’un port qui a pour but la perception des droits et coutumes sur les vins de Bergerac puis exempté de droits de douane dès le début du 14ème siècle, pour le commerce du bois et du vin descendant la Dordogne en provenance du Haut-pays. C’est lui qui donnera son nom à la ville de Libourne.
En 1486, la production de vins autour de Libourne représente 20 tonneaux (1800 hectolitres).
Le 29 octobre 1647, les jurats de Bordeaux établissent un classement des vins. Dans ce classement, les vins les plus chers sont les vins de Graves, du Médoc et du Sauternais (Barsac, Fargues, Preignac et Pujols mais ni Bommes, ni Langon, ni Sauternes) avec un prix oscillant entre 26 écus à 100 livres le tonneau. Les vins du Libournais et de Saint-Emilion évoluant entre 18 et 26 écus.
Jusqu'à la fin du 18ème siècle, le vignoble de Pomerol est aussi bien composé de cépages blancs que de cépages noirs. Le vignoble de Pomerol, appelé à l'époque Graves de Pomerol, était peu développé, principalement en raison du morcellement des métairies et des bourdieux (unité de culture plus petite que la métairie) dont la surface était trop petite pour permettre d'importants investissements. Les producteurs libournais préféraient exploiter le vignoble d'Arveyres situé sur les palus face à Libourne.
De 1753 à 1761, Louis Léonard Fontémoing, négociant en vins libournais modifie l'encépagement de son vignoble en ne plantant que des cépages noirs. Il plante un nouveau cépage utilisé au château de Pressac par Vassal de Montviel depuis au moins 1737 baptisé Noir de Pressac, il s'agit du cépage Côt (Malbec). Il utilise également les cépages Bouchet (Cabernet franc) et Merlot.
Le vignoble de Pomerol ne va réellement se développer qu'à partir du début du 19ème siècle et connaître la notoriété à partir de 1860/1880 en développant ses ventes vers la Bretagne et le nord de la France, tout comme vers les Pays-Bas grâce à la ligne de chemin de fer reliant Libourne à Paris.
Vers 1875, le phylloxéra fait son apparition dans le vignoble de Pomerol et entraine sa reconstitution sur porte-greffes apéricains essentiellement avec le cépage Merlot au détriment des cépages Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Côt et Petit verdot.
En 1900, le Syndicat Viticole et Agricole de Pomerol est créé.
Le 29 décembre 1928, un jugement du tribunal civil de Bordeaux va rattacher à Pomerol une partie de la commune de Libourne situé sur un sol de graves sableuses limitée au nord par la rivière la Barbanne, à l’est par la limite de la commune de Pomerol, au sud par le ruisseau de Tailhas, à l’ouest par la route départementale 910, le boulevard Beauséjour, l’avenue Georges Clémenceau, la rue du Docteur-Nard, l’avenue de l’Europe et la voie ferrée de Libourne à Bergerac, ainsi qu'une parcelle de 3 hectares et 50 ares située sur Lalande-de-Pomerol et appartenant au château de Sales. Ce jugement entérinait une conséquence de la crise du phylloxéra.
Le 8 décembre 1936, l'appellation d'origine contrôlée est obtenue. Elle reprend les délimitations du jugement de 1928.
En 1943, le gouvernement de Vichy établi un classement des vins de Pomerol en fonction du prix moyen de vente au tonneau de chaque cru, sur le même principe que le classement de 1855.
Premier cru classé :
Petrus (80000 francs le tonneau).
Deuxièmes crus classés :
Château Certan, Château La Conseillante, Château l’Evangile, Château Petit-Village, Château Trotanoy, Vieux château Certan.
Troisièmes crus :
Château Gazin, Château Lafleur.
Quatrièmes crus classés :
Château La Fleur-Petrus, Château La Grave Trigant de Boisset, Château Le Gay, Château Latour à Pomerol, Clos l’Église, Domaine de l’Église.
Cinquièmes crus classés :
Château Beauregard, Château Certan-Marzelle, Château Clinet, Château La Croix de Gay, Château L’Église-Clinet, Château Gombaude-Guillot, Château Guillot, Château Lagrange, Château Nénin, Château La Pointe, Château Vray Croix de Gay.
En 1953, la superficie du vignoble de l'appellation en production est de 600 hectares.
En 1956, entre 50 et 80 % du vignoble, selon les propriétés, est détruit lors des gelées hivernales. C'est l'appellation la plus touchée de la région bordelaise.
A compter de 1961, la présence de cépages hybrides dans l'encépagement des domaines de l'appellation Pomerol est interdite.
En 1969, la superficie en production du vignoble de l'appellation est de 675 hectares.
En 1974, la dégustation d'agrément est rendue obligatoire.
En 1985, la superficie de l'appellation est de 751 hectares pour une production de 35565 hectolitres. Le rendement visé est alors de 42 hectolitres par hectare.
En 2009, la superficie de l'appellation Pomerol est de 800 hectares (6 hectares en moyenne par propriété) pour 140 propriétés et une production de 35000 hectolitres.
La même année, suite à la création des AOP et à la mise en forme des différents décrets d'appellation, sept domaines (Château Haut-Tropchaud, Château Grand Moulinet, Château Lafleur Grangeneuve, Château Vieux-Taillefer, Château Vray Croix de Gay, Domaine de la Pointe) demandent en justice la modification de l'obligation de vinifier (obligation pour les domaines de plus d'un hectare) et de mettre en bouteille dans l'aire d'appellation ce qui les obligerait à construire un chai de vinfication à Libourne ou Pomerol.
En 2011, le rendement visé est fixé à 49 hectolitres par hectare.
En juillet 2013, la cour d'appel de Bordeaux déboute les sept domaines demandeurs et fixe comme date butoir 2018 pour qu'ils se mettent en conformité avec le décret d'appellation.
Cette décision dépend également de la demande faite auprès du Conseil d’État d'abroger le cahier des charges de l'appellation défini par l'INAO sous le contrôle du ministère de l'agriculture.
En 2016, la superficie de l’appellation est de 808 hectares, il y a 138 domaines producteurs dont 60 % possèdent un vignoble de moins de 4,5 hectares. Une vingtaine de domaines ont un vignoble d’une taille supérieure à 10 hectares.

Les vins

.: ABC du Vin :.Rouge :
L’encépagement de l’appellation est dominé par le cépage Merlot (80%) devant le cépage Cabernet franc (15 %) et le cépage Cabernet-sauvignon (5%).
La densité minimale de plantation est de 5500 pieds par hectare.
Rendement visé : 49 hL/ha.
Rendement butoir : 60 hL/ha.
Richesse minimale des moûts : 194 g/L de moût pour le cépage Merlot.
180 g/L de moût pour les autres cépages.
Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11 %.
Les techniques soustractives d'enrichissement (TSE) sont autorisées dans la limite d'un taux de concentration de 15 %.
Titre alcoométrique volumique total après enrichissement : 13,50 %.
Sucres résiduels : 2 g/L maximum.
Élevage au minimum jusqu’au 1er novembre de l’année suivant la récolte.
Commercialisation possible à partir du 15 novembre de l’année suivant la récolte.

Dégustation
.: ABC du Vin :.Rouge : Vin à la robe carmin ou rubis pourpre avec des arômes de fleurs (violette), de fruits rouges ou noirs complétés par des arômes de café, de cuir, de poivre, de tabac et de truffe.
Apte au vieillissement.
Température de service : 16-18 °C.
Garde potentielle : 10 à 20 ans.
Dernière modification: 19 Juin 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13