.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
IR
IRA IRO

Irouléguy

Catégorie de l'appellation
Classement AOC
Date du classement 29/10/1970
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Sud-Ouest
Sous-région Pyrénées-Atlantique
Commune(s)
  • Pyrénées-Atlantique :
    Aincille, Anhaux, Ascarat, Bidarray, Bussunarits-Sarrasquette, Bustince-Iriberry, Irouléguy, Ispoure, Jaxu, Lasse, Lecumberry, Ossès, Saint-Étienne de Baïgorry, Saint-Jean le Vieux, Saint-Martin d'Arrossa.

Sol Calcaire, Grès
Superficie (ha) 240
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rosé / Rouge
Encépagement Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Courbu, Gros manseng blanc, Petit courbu blanc, Petit manseng, Tannat.
Production (hl) 7700
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Appellation située dans la province basque de Basse-Navarre, à environ quarante kilomètres de l’océan Atlantique, sur les contreforts des Pyrénées.
Les sommets culminent entre 800 mètres et 1200 mètres d’altitude autour de Saint-Étienne de Baïgorri et de Saint-Jean Pied de Port où de vastes cuvettes vallonnées séparent les massifs et concentrent l’habitat et l’activité agricole.
Le vignoble est disposé autour de la dépression géologique entre Saint-Etienne de Baïgorri et Uhart-Cize et sur les coteaux du fossé d'Ossès. Son exposition est vers le sud principalement. Il est installé sur des terrasses situées, entre 200 et 450 mètres d'altitude, en bas de pentes abruptes (jusque 80%) afin de le protéger des vents du nord.
Le sol est essentiellement composé de calcaire (Irouléguy), de grès rouges (massif de l’Arradoy qui domine Saint-Jean Pied de Port) et d'ophites. Il représente une superficie d'environ 250 hectares pour une superficie théorique maximale de 1200 hectares.
Le nom de l'appellation signifie les trois crêtes et vient de la commune éponyme située au centre de l'appellation.

Histoire :
La vigne sauvage (lambrusque) est présente depuis fort longtemps dans les contreforts pyrénéens puisque « Migna » est un terme basque du 4ème siècle avant J.C pour désigner la vigne.
La vigne domestique fut sans doute introduite par les légions romaines au 3ème siècle lors de l'occupation romaine de la vallée de la Nive.
Dès 1120, un vignoble existe autour du prieuré d'Irouléguy dont les moines dépendent de l'abbaye de Roncevaux (Orregaga). Ceux-ci produisent un vin destiné à l'usage de l'abbaye et aux pèlerins du chemin de Saint-Jacques de Compostelle.
En 1264, le roi de Navarre Thibaut II (1239-1270), roi de 1253 à son décès, possède un vignoble à Saint-Jean pied de Port.
En 1530, la partition du royaume de Navarre provoque le rattachement de la Basse-Navarre au Béarn puis à la France, la Haute-Navarre rejoignant le royaume d'Espagne.
Les moines de Roncevaux et par extension ceux d'Irouléguy abandonnent le vignoble à une bourgeoisie rurale puis urbaine (Cambo, Saint-Jean pied de Port et Bayonne) qui continuera de le développer.
Au 17ème siècle, les marchands hollandais embarquent via Bayonne de 1000 à 7000 tonneaux de vin blanc à destination des Provinces-Unis (Pays-Bas). Les pays scandinaves et allemands chargeant de 500 à 2000 tonneaux.
Dès 1793, le conflit avec le Royaume-Uni provoque un effondrement du trafic maritime à destination des Antilles.
A compter de novembre 1806, le blocus continental va provoquer une chute de la totalité des exportations.
Au 19ème siècle, avant la crise du phylloxéra le vignoble posséde une superficie de 1700 hectares avec une production essentiellement familiale.
Conséquence de la crise du phylloxéra, de l'exode rural (fermeture des mines), des deux guerres mondiales et des crises économiques, la superficie du vignoble chute à 30 hectares vers 1950.
Le 17 décembre 1945, le syndicat de défense des vins d'Irouléguy est créé par des viticulteurs d'Anhaux, Irouléguy et Saint-Etienne de Baigorry.
Le 23 janvier 1953, l'Appellation Vin Délimité de Qualité Supérieur (VDQS) est obtenue pour trois communes : Anhaux, Irouleguy et Saint-Etienne de Baigorry.
La même année, la cave coopérative d'Irouléguy est créée et présidée par Alexandre Bergouignan.
En septembre 1963, l’aire géographique d'appellation est étendue à 6 communes supplémentaires.
Le 29 octobre 1970, l'appellation d'origine contrôlée est obtenue. La superficie du vignoble est alors de 55 hectares.
En 1987, nouvelle extension du vignoble.
En 1989, après une éclipse d'une quarantaine d'années, le vin blanc d'Irouléguy est de nouveau commercialisé (Domaine Brana).
En 1995, nouvelle extension de l'aire d’appellation à sa délimitation actuelle autour de 15 communes : 80 hectares suplémentaires.
La production est essentiellement assurée par la cave coopérative des vignerons du Pays Basque et neuf producteurs indépendants.
En 2010, la superficie du vignoble est de 250 hectares.

Les vins :
Production moyenne annuelle : 7500 hl.
La production est essentiellement rouge (65 à 70 %).
Les vins blancs représentent 10 % de la production et sont en forte croissance.
Densité minimale de plantation : 4000 pieds à l'hectare.
L'irrigation est autorisée avant le 1er mai et possible sous condition d'autorisation de l'INAO au-delà.
Vendanges manuelles obligatoires.
Rendement visé : 55 hL/ha.
Rendement butoir : 60 hL/ha.
Titre alcoométrique volumique naturel minimum : 11 %.
Titre alcoométrique volumique total maximal après enrichissement : 13,5 %.

.: ABC du Vin :. Blanc :
.: ABC du Vin :.
Encépagement : Courbu, Gros manseng blanc, Petit courbu blanc, Petit manseng.
Richesse minimale des moûts : 180 g/L.
Assemblage obligatoire avec au minimum deux cépages.
Sucres résiduels : 5 g/L maximum.
Élevage au minimum jusqu'au 1er janvier suivant la récolte.
Commercialisation possible à partir du 15 janvier suivant l'année de récolte.

Dégustation :
Vin a la robe dorée, plutôt vif aux arômes de fleurs et de fruits exotiques.
Température de service : 08-10 °C (46-50 °F).
Garde potentielle : 2 à 3 ans.

.: ABC du Vin :. Rosé :
.: ABC du Vin :.
Représente 25 % de la production de l'appellation.
Encépagement : Cépages principaux (90 % minimum) : Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Tannat.
Cépages accessoires : Courbu, Gros manseng blanc, Petit courbu blanc, Petit manseng.
Richesse minimale des moûts : 189 g/L pour le cépage Tannat.
180 g/L pour les autres cépages.
Les cépages accessoires ne peuvent représenter plus de 10 % de l'assemblage.
L'utilisation de charbon oenologique est Interdite.
Sucres résiduels : 4 g/L maximum.
Élevage au minimum jusqu'au 1er janvier suivant la récolte.
Commercialisation possible à partir du 15 janvier suivant l'année de récolte.

Dégustation :
Vin a la robe saumonée, vif, avec des notes de fruits rouges (fraise, framboise, groseille).
Température de service : 08-10 °C (46-50 °F).
Garde potentielle : 1 à 2 ans.

.: ABC du Vin :. Rouge :
.: ABC du Vin :.
Encépagement : Cépages principaux (50 % minimum) : Cabernet franc (90 % maximum), Tannat (90 % maximum).
Cépage accessoire : Cabernet-sauvignon.
Richesse minimale des moûts : 189 g/L pour le cépage Tannat.
180 g/L pour les autres cépages.
Les cépages principaux représentent au minimum 50 % de l’assemblage.
Sucres résiduels : 3g/L maximum si titre alcoométrique volumique naturel inférieur ou égal à 14 %, 4 g/L au-delà.
Élevage au minimum jusqu'au 1er février suivant la récolte.
Commercialisation possible à partir du 15 février suivant l'année de récolte.

Dégustation :
Vin a la robe pourpre aux arômes de fleurs (violette) et de fruits noirs (cassis) avec une note épicée (cannelle) en finale, marqués par de puissants tanins.
Nécessite un vieillissement de 2 à 3 ans avant d'être bu pour adoucir les tanins.
Température de service : 16-18 °C (61-64 °F).
Garde potentielle : 4 à 8 ans.
Dernière modification: 27 Août 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13