.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Kirwan

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Classé du Médoc
Date du classement 18/04/1855 3ème Grand cru Classé du Médoc
Carte Margaux
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Médoc
Commune(s)
  • Cantenac.

Sol Graves, sable
Superficie (ha) 35
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cabernet-sauvignon, Merlot, Cabernet franc, Petit verdot
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Margaux
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Propriété de 67,86 hectares située sur le plateau de Cantenac dont le point culminant est « Moulin Robert » à 21 mètres d'altitude, à proximité de la voie de chemin de fer reliant Pauillac à Bordeaux et au voisinage du Château Desmirail et du Château Prieuré-Lichine.
Le vignoble de 38 hectares (45 % Cabernet-sauvignon, 30 % Merlot, 15 % Cabernet franc, 10 % Petit verdot) est situé sur les communes d'Arsac, Avensan et Cantenac et est constitué essentiellement de deux parcelles, la première située au nord du château sur un sol de graves et de sable, la seconde est située à l'ouest du château sur un sol argilo-calcaire.
Le domaine tire son nom d'un de ses anciens propriétaires du 18ème siècle : Mark Kirwan.

Histoire :
La propriété existe au moins depuis le 17ème siècle. C'était une maison noble du nom de La Salle dépendante de la seigneurie d'Issan.
En 1751, François Renard de La Salle vend une partie du domaine de La Salle (19 hectares) à Sir John Collingwood (1682-1760), négociant en vins bordelais pour la somme de 120000 livres. Le reste du domaine d'une superficie de 16 hectares prend le nom de Ganet et reste dans la famille de La Salle.
Le 17 mai 1768, un irlandais du nom de Mark Kirwan (1735-1805), négociant originaire de Galway en Irlande et seigneur de Naugé et du Bruca, épouse Elizabeth Ann-Marie Collingwood ( ?-1816), fille unique et héritière de Sir John Collingwood.
Mark Kirwan prend la direction du domaine et décide en 1775 de changer le nom de la propriété en Château Kirwan.
En 1776, le courtier Labadie classe Kirwan en seconde position des crus de Cantenac, juste après Gorse (devenu Brane Cantenac, 850 à 900 livres) avec une valeur de 750 à 800 livres par tonneau.
En 1780, le futur président des États-Unis, Thomas Jefferson, visite le domaine.
A la Révolution française, le domaine est saisi et restitué sans doute vers 1793 à Mark Kirwan. Celui-ci en profite pour reprendre le cru Ganet-Lassalle et l'adjoindre à Kirwan qui ainsi reprend sa forme initiale.
Après le décès le 5 novembre 1805 de Mark Kirwan, le domaine reste la propriété de la famille de Kirwan.
Le 11 mai 1827, Charles Francois De Kirwan ( ?-1898) cède le domaine à monsieur Pierre Lanoix pour la somme de 227500 francs.
Pierre Lanoix serait décédé rapidement après cet achat.
Avant 1845, le domaine est repris par César Louis de Schryver (1797-1868), négociant bordelais d'origine belge de la société J. de Schryver & Cie époux depuis le 20 octobre 1830 de Catherine Rose Élisabeth Gravereau (1806-1866).
Le 18 avril 1855, le domaine est retenu dans le classement des vins rouges de la Gironde dans la troisième classe.
Le 11 septembre 1855, le domaine est vendu par le tribunal de première instance de Bordeaux pour la somme de 147000 francs à Jean-Pierre Godard, des Cognac Godard frères, qui laissera le domaine à son fils Camille (1823-1881), négociant bordelais.
Camille Godard à son décès léguera sa fortune (5 millions de francs) et le château Kirwan à la ville de Bordeaux. Cependant, il laissera l'usufruit du domaine à son frère Adolphe (?-1895).
Au décès d'Adolphe Godard en 1895, la société de négoce Schroder & Schÿler signe un accord de commercialisation exclusive de la production du domaine. La gestion courante du domaine est confiée à monsieur Moreau. Les vins ne sont pas millésimés sauf années exceptionnelles (
Contrat renouvelé en 1902 pour une durée de 10 années supplémentaires (1902-1911) avec la même société de négoce Schröder & Schÿler.
Le 6 janvier 1905, le maire de Bordeaux, Alfred Daney (1832-1911) vend le château Kirwan à Daniel (1851-1928) et Georges Guestier (1860-1936) pour la somme de 200000 francs. La superficie du domaine est alors de 70 hectares pour un vignoble de 25 hectares.
En 1909, Alfred Schÿler-Schröder (1875-1938) épouse Valentine Guestier (1890-1973), fille de Daniel Guestier dont il divorcera en mars 1929.
En 1925, le frère d'Alfred, Armand Schÿler-Schröder (1876-1950), principal actionnaire de la société de négoce Schroder & Schÿler reprend le domaine dont elle assurait toujours la comemrcialisation des vins. Les vins du château Kirwan ne sont toujours pas millésimés sauf bonnes ou exceptionnelles années : 1945, 1947, 1949, 1951, 1953, 1955, 1959.
En 1934, Marc Schÿler-Schröder (1901-1979), fils aîné d'Armand prend la direction du domaine.
Le domaine ne connaîtra pas de véritable problème durant la deuxième guerre mondiale.
En 1954, l'appellation Margaux ets créée mais la mention Haut-Médoc reste sur l'étiquette du millésime 1955.
En 1955, Jean-Henry Schiler (1931-2016) prend la direction du château Kirwan. Le vignoble possède alors une taille de 15 hectares. Le régisseur du domaine est monsieur Durieux (qui a succédé à son père) et l’œnologue conseil monsieur Latapie.
En 1956, le gel entraîne la quasi destruction du vignoble qui sera replanté dans les millésimes suivants avec une densité moyenne de 10000 pieds par hectare. Cette même année, Jean-Henri Schÿler devient consul du Royaume du Danemark à Bordeaux.
A compter de 1961, le vin est millésimé presque chaque année (exception : 1963, 1965).
En 1967, le vin est embouteillé au domaine pour la première fois et non dans les chais de Schröder & Schÿler à Bordeaux.
En 1969, Jean-Henri Schÿler devient le président de la Fédération des Négociants de Bordeaux.
En 1974, Jean-Henri Schÿler devient le président du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB).
En 1976, Louis de Mezzo devient le maître de chai du domaine à la place de monsieur Durieux.
A compter de 1978, le domaine commence à utiliser des fûts de chêne neufs pour l'élevage des vins (20%).
En 1986, suite à la visite de la reine Margrethe II du Danemark (1942-), l'étiquette du millésime porte son effigie.
En 1990, Jean-Henry Schÿler-Schröder cède la direction du domaine à ses enfants : Nathalie, responsable oenotourisme, Sophie, responsable export, et Yann, directeur de la maison de négoce Schröder & Schÿler.
A partir de 1991, Michel Rolland devient l’œnologue conseil du domaine à la demande de la société d'assurances Gan qui prend une participation de 15 % dans le domaine via La Compagnie Financière Jean-Paul Elkann. La même année, Philippe Mottes remplace Louis de Mezzo.
En 1992, le chai est modernisé avec l'installation de cuves en inox thermo-régulées permettant une vinification parcellaire.
En novembre 1993, la Compagnie Financière Jean-Paul Elkann prend une participation supplémentaire de 50 % dans le capital du domaine pour une somme de 50 millions de francs. Le domaine produit alors environ 1100 hectolitres de vin par année.
En janvier 1996, la Compagnie Financière Jean-Pierre Elkahn est rachetée par le Crédit National et la BNP pour le compte de la famille Schÿler-Schröder.
En 2006, Philippe Delfaut, auparavant responsable technique du château Palmer, devient le directeur général du domaine à la place de Philippe Mottes (devenu régisseur fin 2012 du château Petit-Bocq).
En 2007, Jacques et Éric Boissenot deviennent les œnologues conseils du domaine.
En 2016, le château Kirwan prend en charge l’exploitation d’une parcelle de vignes de 1,26 hectare située sur le plateau de Cantenac achetée par la société d’investissement Terres de France.
En 2017, le cuvier est rénové avec l’installation de 37 cuves de béton en forme de tulipe.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 7000 à 10000 pieds à l'hectare selon les parcelles.
Vendanges manuelles.

.: ABC du Vin :.Rouge :
Le grand vin subit un élevage de 18 à 22 mois en fût de chêne (33 % neuf).
Production moyenne : 900 hL.

.: ABC du Vin :.Rouge :
Le second vin du domaine est commercialisé sous trois étiquettes différentes depuis le millésime 1993 :
K de Kirwan.
Les Charmes de Kirwan.
Petit Kirwan.
Dernière modification: 15 Mars 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13