.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
HA HE
HAT HAU

Haut-Poitou †

Catégorie de l'appellation
Classement AOVDQS
Date du classement 23/10/1970
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Vallée de la Loire
Sous-région Deux-Sèvres, Vienne
Commune(s)
  • Deux-Sèvres :
    Doux, Thénezay.
  • Vienne :
    Amberre, Avanton, Ayron, Beaumont, Blaslay, Chabournay, Chalandray, Champigny le Sec, Charrais, Chasseneuil du Poitou, Cheneché, Cherves, Chiré en Montreuil, Chouppes, Cissé, Colombiers, Coussay, Craon, Cuhon, Dissay, Frontenay sur Dive, Frozes, Jaunay-Clan, Lencloître, Maillé, Maisonneuve, Marigny-Brizay, Massognes, Mazeuil, Migné-Auxances, Mirebeau, Neuville de Poitou, Ouzilly, Prinçay, Le Rochereau, Saint-Cyr, Saint-Georges lès Baillargeaux, Saint-Jean de Sauves, Thurageau, Usseau, Varennes, Vendeuvre du Poitou, Verrue, Villiers, Vouillé, Vouzailles, Yversay.

Sol Argile, Calcaire, Sable
Superficie (ha) 495
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Blanc / Rosé / Rouge
Encépagement Cabernet franc, Cabernet-sauvignon, Chardonnay, Chenin, Côt, Gamay, Gamay de Chaudenay, Grolleau, Merlot, Pinot blanc, Pinot noir, Sauvignon.
Production (hl) 29120
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s)
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site officiel de l'appellation
Caractéristiques
Présentation :
Appellation située au nord-ouest de Poitiers sur une trentaine de communes du département de la Vienne et une commune du département des Deux-Sèvres.
Ce terroir marque la transition entre le Bassin parisien et le Bassin aquitain et est le vignoble le plus méridional de la zone viticole du Val de Loire.
Il s'agit principalement d'un vignoble de coteaux en pente douce disposé sur un sol argilo-calcaire à une altitude variant de 80 à 120 mètres avec une exposition essentiellement vers le sud.
Le climat est océanique avec un ensoleillement important (1900 heures/an), une pluviométrie modérée (640 mm/an) et une température modérée (moyenne annuelle comprise entre 11 et 12 °C).

Histoire :
L'introduction de la vigne dans cette région remonte à l'époque gallo-romaine.
En 276, l'empereur Probus (232-282) abolit l’édit de l'empereur Domitien (81-96) interdisant toute plantation de nouvelles vignes hors d’Italie. Ce qui permet le développement du vignoble autour de Poitiers puis son extension vers le nord de la région.
Après la chute de l'empire romain, le vignoble poitevin va vivre au gré des différentes invasions :
barbare jusqu'à la bataille de Vouillé en 507 remportée par Clovis (466-511) sur les Wisigoth d'Alaric II.
Arabe jusqu'à la bataille de Poitiers du 25 octobre 732 où Charles Martel (690-741) vainquit les troupes d'Al-Andalus Abd el Rahman (?-732).
Viking avec les pillages depuis la Gascogne conquise dès 840 et jusqu'à la fin du 10ème siècle.
Entre le 9ème et le 11ème siècle, le contrat de complant, d'abord pour un temps limité puis héréditaire, apparaît. Ce contrat autorise la plantation de vignes sur une terre non défrichée en échange, au bout de cinq ans, le propriétaire laisse la moitié de la récolte au complanteur. Ce type de contrat permettra une forte extension du vignoble dans le Poitou et la production de vins de qualité.
A partir du 12ème siècle, Guillaume X (1099-1137), comte de Poitiers et duc de Guyenne développe les échanges commerciaux des vins de Loire et par conséquent ceux du Poitou avec l'Angleterre et la Bretagne grâce à la création du port de La Rochelle qui sera achevé à la fin du 12ème siècle.
Dès 1152, année du mariage d'Aliénor d'Aquitaine (1122-1204) avec Henri II Plantagenêt (1133-1189) l'Angleterre devient le premier débouché pour les vins du Poitou.
Au 16ème siècle, les guerres de religion entre 1562 et 1598 vont provoquer une forte baisse des superficies cultivées.
Au 17ème siècle, le vignoble du Haut-Poitou reprend son essor, après l'émigration huguenote vers les pays d’Europe du Nord et principalement les Provinces Unies (Pays-Bas), les négociants hollandais deviennent les principaux clients du vignoble.
Au 18ème siècle, la superficie du vignoble atteint 30000 hectares et devient une des principales sources de revenus agricoles de la région.
Au 19ème siècle, le vignoble du Haut-Poitou va connaître son apogée avec une superficie de 44000 hectares atteinte en 1880 juste avant l'arrivée du phylloxéra.
Comme ailleurs, la crise du phylloxéra va entraîner à partir de 1882 une disparition progressive du vignoble.
La commercialisation, grâce à l'apparition des lignes de chemin de fer, des vins du Languedoc dans toute la France, va porter l'estocade au vignoble du Haut-Poitou qui disparaîtra complètement en 1890.
A compter du début du 20ème siècle, le vignoble sera replanté avec des porte-greffes américains mais ces efforts seront anéantis par la première guerre mondiale.
Après la seconde guerre mondiale, on assiste à une nouvelle période de plantation des vignes.
1948 marque la renaissance du vignoble du Haut-Poitou avec la création de la Cave coopérative des viticulteurs de la Vienne par Jean Raffarin (1914-1996) et la reconstitution progressive du vignoble.
En 1962, un groupement de vulgarisation viticole permet la modernisation du vignoble.
Le 23 octobre 1970, l'appellation d’origine vin délimité de qualité supérieure est obtenue.
A compter de 2010, les démarches pour l'obtention de l'appellation d'origine contrôlée sont engagées puisque la suppression des AOVDQS est prévue à compter du 1er janvier 2012.
Le 22 septembre 2011, l'appellation d'origine contrôlée est obtenue.
Dernière modification: 16 Janvier 2012
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13