.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Cos d´Estournel

Catégorie de l'appellation
Classement Cru Classé du Médoc
Date du classement 18/04/1855 2ème Grand cru Classé du Médoc
Carte Saint-Estèphe
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Médoc
Commune(s)
  • Saint-Estèphe.

Sol Calcaire, graves
Superficie (ha) 64
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Cabernet-sauvignon, Merlot, Cabernet franc, Petit verdot
Production (hl)
Dégustation
Type de vin
Température de service
Garde potentielle
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Saint-Estèphe
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Cette propriété se situe au sud-est de la commune de Saint-Estèphe à proximité du chenal du Lazaret, face au château Cos Labory et à la limite de Pauillac et au voisinage du château Lafite-Rothschild.
Le domaine est situé sur la colline de Cos (20 mètres d'altitude).
Le vignoble de 91 hectares (à peu près 60 % Cabernet-sauvignon, 40 % Merlot) se compose d'une trentaine de parcelles distinctes orientées vers le sud et implanté sur un sol de graves et un sous-sol calcaire. Il se divise en deux secteurs partagés par le château Cos Labory (séparé par une simple rue).
Le vignoble autour du château représente 60 hectares et est disposé sur un sol de graves sur socle calcaire sur une petite colline.
Le domaine tire son nom d’une famille de propriétaire du 18ème siècle : De Lacoste D'estournel De Maniban et du terme gascon Cos désignant une colline de cailloux.

Histoire :
Le vignoble d'Estournel existe depuis au moins le 18ème siècle.
En 1776, Labadie dans son classement des vins pour l'intendant de la généralité de Guyenne indique une valeur par tonneau comprise entre 350 et 380 livres, le premier cru de la commune étant selon lui Calon (500 à 600 livres).
En 1791, Louis Joseph Gaspard Lacoste de Maniban, Marquis d’Estournel (1762-1853) hérite à 29 ans de son père, Guy de Lacoste d'estournel De Maniban (?-1791) d’un vignoble d'une superficie approximative de 14 ha. Il va développer la propriété et ajouté de nouvelles vignes, notamment le vignoble de Pommies, connu maintenant sous le nom de Château Pomys (cru bourgeois) et racheter l'abbaye de l'Isle à Ordonnac.
En 1811, Jean-Louis de Lapeyrière (1749-?), receveur général des contributions du département de la Seine rachète la propriété pour la somme de 250000 francs avec une clause de réméré permettant à Louis-Gaspard d’Estournel de racheter la propriété dans un délai de 5 ans.
Chose étrange, Louis Gaspard d'Estournel va exercer cette clause 10 ans plus tard en 1821 avec l'accord de Jean-Louis de Lapeyrière !
En 1821, Louis-Gaspard d'Estournel rachète le domaine en association avec 5 hommes d'affaires bordelais et porte la superficie totale du vignoble à une soixantaine d'hectares. Il en profite pour continuer de développer le domaine. Entre 1820 et 1848, il effectuera plus de 80 opérations d'achats et d'échanges de vignes.
A noter que l'architecture de Cos d'Estournel est atypique dans la mesure ou une forte influence orientale est présente. Celle-ci est due à ses relations avec l'Orient et l'Asie. Une légende apocryphe veut que les deux tourelles extérieures furent construites suite au retour des Indes d'une cargaison refusée qui se révéla un des meilleurs millésimes du cru.
En 1847, il rachète le domaine voisin de Cos Labory pour la somme de 200000 francs. C'est ainsi que les meilleures parcelles du domaine de Cos Labory seront rattachées au domaine de Cos d'Estournel.
En 1852, suite à un trop fort endettement pour développer sa propriété, son vignoble et ses chais, il est contraint de vendre la propriété à un banquier britannique du nom de Charles Cecil Martyns pour la somme de 1150000 francs (avec château Cos-Labory, château Pomys, l'Abbaye de l'Isle et Bédilloux). Ce banquier aura la délicatesse de laisser d'Estournel rester dans sa maison de Pommies.
En 1853, Louis Joseph Gaspard Lacoste de Maniban, Marquis d’Estournel décède à l'âge de 91 ans.
En 1855, le domaine est classé Second cru du classement du Médoc. Pendant ce temps, la propriété est administrée par Célestin Chiappella, riche colon, propriétaire de Château La Mission Haut-Brion.
En 1869, les héritiers de Charles Cecil Martyns vendent le domaine à la famille Errazu, famille aristocratique basque (Cos-Labory ayant été cédé en 1860).
Le domaine est alors constitué de 120 parcelles pour une superficie de 55,3 hectares.
Le 22 juin 1889, Jean-Justin ( ?-1889) et Jean-Jules (1827-1906) Hostein achètent le château Montrose pour la somme de 1500000 francs.
Le 29 juillet 1889, Jean-Justin et Jean-Jules Hostein achètent le château Cos d'Estournel à la famille Erazu. Le même jours, ils achètent le château Pomys.
Le 21 novembre 1889, Justin Hostein décède.
En 1894, Louis Victor Charmolüe, gendre de Jean Hostein, prend la direction de la propriété.
En 1907, Matéo Petit, négociant, achète les récoltes invendues de 1902 à 1906 des châteaux Cos d'Estournel et Montrose, additionné de 400 tonneaux (3600 hectolitres) des millésimes 1905 et 1906 du château Pomys.
Le 3 février 1917, Fernand Ginestet, propriétaire du château Marbuzet, rachète le domaine en même temps que le château Pomys.
Pierre Ginestet l'administra à partir des années 1930.
En 1940, le domaine est réquisitionné par l'armée allemande et les soldats allemands « s'amusent » à tirer sur les cloches décorant les tourelles du château.
En 1967, le vignoble possède une superficie totale de 58 hectares.
En 1971, Arlette Ginestet, épouse de Jean-Honoré Prats (de la famille Prats qui a créé la boisson Saint-Raphaël) et fille de Fernand Ginestet hérite du domaine tout en abandonnant ses droits sur les autres propriétés de la famille Ginestet (notamment château Margaux). Son fils Bruno en prend alors la direction.
En 1984, le cuvier est entièrement rénové.
A compter du millésime 1997, l'étiquette du domaine est imprimée sur un papier de type billet de banque afin d'éviter les contrefaçons.
En 1998, Bruno Prats vend la propriété au groupe Taillan de Jacques Merlaut (propriétaire entre autre de : Château Broustet, Château Chasse Spleen, Château Citran, Château Ferrière, Château Gruaud-Larose, Château La Gurgue et Château Haut Bages Libéral), associé à des investisseurs argentins et le fils de Bruno Prats, Jean-Guillaume prend la direction du domaine.
En novembre 2000, le domaine est revendu à l'homme d'affaires Michel Reybier, propriétaire des salaisons Justin Bridoux pour la somme de 800 millions de francs.
En 2004, une étude pédologique du vignoble est réalisée par Pierre Becheler et détermine 72 parcelles différentes dans le domaine. Suite à cette étude un terroir situé à Port de Goulée et Jau-Dignac et Loirac sur un sol de graves est acheté pour produire à compter du millésime 2004 un vin rouge nommé La Goulée by Cos d'Estournel (vinifié sur place). Une partie des vignes de La Goulée sont surgreffées en Sauvignon et Sémillon pour produire un vin blanc (vinifié au château Cos d'Estournel). Elles produisent le Cos d'Estounel blanc et en second vin La Goulée blanc à compter du millésime 2005.
En 2008, l'architecte Michel Wilmotte redessine le chai et le cuvier du domaine. Le cuvier est disposé sur un chai à barriques souterrain (11 mètres sous le sol). Il est doté de 72 cuves en acier inoxyable de forme tronconiques permettant une vinification parcellaire du vignoble du domaine. Toutes les opérations de transfert s'effectuent au moyen de 4 cuves mobiles afin d'éviter l'utilisation de pompes et de ne fonctionner que par gravité.
En janvier 2013, Jean-Guillaume Prats quitte la direction du domaine pour prendre la présidence d'Estates & Wines, division vin du groupe LVMH. Le nouveau directeur du domaine est Christophe Ranger en attendant la nomination effective d'Aymeric de Gironde en février 2013. Le responsable technique étant Dominique Arangoits.
Le 17 mars 2017, le domaine annonce le rachat à la famille Arnauld du château Pomys et de son vignoble de 12 hectares.

Les vins :
La densité moyenne de plantation varie de 8000 à 10000 pieds/hectare selon les parcelles.
Rendement moyen : 50 hl/ha.
.: ABC du Vin :.Rouge :
Le second vin du domaine porte le nom de : Les pagodes de Cos.
Existe depuis le millésime 1994. Auparavant, les raisins issus des vignes de moins de vingt ans n'étaient pas utilisés pour le grand vin mais assemblé dans le vin du Château Marbuzet.
Un autre vin est produit hors du domaine : La Goulée. Vinifié en rouge et en blanc.
.: ABC du Vin :.Blanc :
Il existe également un vin blanc depuis le millésime 2005 portant le nom de Cos d'Estournel blanc. A base de Sauvignon et de Sémillon dont le vignoble est situé à Jau-Dignac et Loirac.
Un autre vin est produit hors du domaine : La Goulée.(second vin du Cos d'Estournel blanc).
Dernière modification: 26 Novembre 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13