.: ABC du Vin :.
Appellations et Crus classés
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T V W Z
CA CH CL CO CR CU
CHA CHE CHI CHO CHÂ CHÉ

Château Larmande

Catégorie de l'appellation
Classement Grand cru Classé de Saint-Emilion
Date du classement 16/06/1955 Grand cru Classé, 17/11/1969 Grand cru Classé, 23/05/1986 Grand cru Classé, 08/11/1996 Grand cru Classé, 12/12/2006 † Grand cru Classé, 29/10/2012 Grand cru Classé
Carte
Caractéristiques géographiques
Pays France
Région Bordelais
Sous-région Saint-Emilion
Commune(s)
  • Saint-Emilion.

Sol Argile, sable
Superficie (ha) 25
Climat Océanique
Couleurs et cépages
Couleur(s) Rouge
Encépagement Merlot, Cabernet franc, Cabernet-sauvignon
Production (hl)
Dégustation
Type de vin Vin à la robe pourpre aux arômes de fruits noirs et rouges (cassis, cerise, mûre, myrtille) avec des notes d'épices et de sous-bois marqué par des tannins solides et fondus.
Température de service 16 °C à 18 °C
Garde potentielle 15 à 30 ans
Autres informations
Appellation(s) rattachée(s) Saint-Emilion
Appellation(s) de repli(s)
Site internet Site de la propriété ou du propriétaire
Caractéristiques
.: ABC du Vin :.

Présentation :
Domaine de 25 hectares situé au nord de l'appellation à proximité des châteaux Cadet-Piola et Soutard.
Le vignoble de 22,5 hectares (66 % Merlot, 33 % Cabernet franc, 1 % Cabernet-sauvignon) est disposé sur un sol argilo-calcaire mêlé de sable. L'essentiel du vignoble se situe autour du château, quelques parcelles sont détachées et se situe à 6 kilomètres de celui-ci.
Passé de 9 à 25 hectares lors des différents classements.

Histoire :
La première mention de Larmande remonterait à 1585 avec une inspection des vins produits par les membres de la Jurade de Saint-Émilion (je n'ai pas pu confirmer ce fait).
Le château fut sans doute construit au 17ème siècle, puisqu'une pierre au-dessus de l'entrée de la cave est gravée de l'année 1640.
Les premiers propriétaires connus sont la famille Champagne qui cèdent le domaine à la famille Pion de Case ou Pion Decazes qui en est propriétaire en 1850. A cette époque, le domaine selon Charles Cocks dans son Bordeaux ses environs et ses vins classés par ordre de mérite indique une production de 12 tonneaux (une centaine d'hectolitres).
Le domaine passe ensuite à Henry Bourgès Saint-Genis qui épouse le 18 mars 1838 à Libourne Marie Catherine Decazes. En 1868, la production du domaine a diminué à 6 à 8 tonneaux annuel et le vignoble possède alors une superficie de 7 hectares environ.
A la fin du dix neuvième siècle, Eugène Marie Philippe Bourgès Saint-Genis (1852-1938), négociant à Libourne et Jean Despagne sont propriétaires à Larmande.
En 1881, il n'y a plus que Saint-Genis comme propriétaire.
En 1908, le château Larmande appartient toujours à Philippe Bourgès Saint-Genis. Le régisseur du domaine est alors Gaston Méneret. Jean Despagne possédant toujours son vignoble.
Quelques années après 1908 et avant 1922, Gaston Méneret et Amédée Capdemourlin rachètent le château Larmande et son vignoble de sept hectares. La propriété de Jean Despagne ayant été reprise par Auguste Mérias et est rebaptisé Domaine de Larmande.
Le château de Larmande est ensuite offert à Fernand Méneret et Alice Capdemourlin comme cadeau de mariage.
En 1942, le domaine de Larmande appartient à Joseph Mérias et Fernand Meneret.
Le domaine va alors rester durant quatre générations dans la famille Méneret.
En 1955, le professeur Emile Peynaud devient l’œnologue conseil du domaine.
Le 16 juin 1955, le domaine est intégré au classement des grands crus de Saint-Émilion dans la catégorie Grand cru Classé. Rang qu'il conserve jusqu'à aujourd'hui.
A compter de 1969, la mise en bouteille au domaine devient obligatoire pour l'appellation Saint-Émilion Grand cru et pour les Grands crus classés.
En 1974, neuf cuves inox avec contrôle de température intégré sont installés.
En 1977, Jean-François Méneret-Capdemourlin prend la direction du domaine. La superficie du vignoble est alors de 19 hectares tout comme en 1986.
En 1991, le domaine est racheté par la société d'assurances La Mondiale.
En 1993, la société d’assurances La Mondiale nomme Michel Rolland comme œnologue conseil du domaine et rachète la même année le château Pavillon-Cadet (vignoble de 2,5 hectares) adjacent au vignoble du château Larmande. Le vignoble du château Pavillon-Cadet sera incorporé à celui du château Larmande lors du classement de 1996.
En 1998, Claire Thomas-Chenard devient l'oenologue du domaine.
En 2003, le cuvier est entièrement rénové et seize cuves parallélépipédiques thermorégulées d'une capacité respectives de 74, 82, 94, 101 et 136 hectolitres sont installées. Ces cuves correspondent aux seize parcelles du vignoble du domaine. Le vignoble est conduit en agriculture raisonnée et un programme de replantation du vignoble est débuté.
Le responsable du domaine est Pascal Maniez qui a remplacé Marc Dworkin.
En 2011, le domaine s'est équipé d'un canon antigrêle qu'il partage avec le Château Cadet-Piola † et le château Soutard, autres propriétés du groupe AG2R La Mondiale.
Le 29 octobre 2012, le domaine intègre, après la proposition du 6 septembre 2012 de l'Institut National de l'Origine et de la Qualité (INAO), le classement officiel des crus de l'AOC Saint-Émilion Grand Cru dans la catégorie : Grand Cru Classé.
L’œnologue conseil est toujours Michel Rolland.

Les vins :
Densité moyenne de plantation : 6000 pieds/ha.

.: ABC du Vin :.Rouge :
Élevage en fût de chêne (2/3 neuf) durant 16 à 18 mois.
Rendement moyen : 40 hl/ha.
Production moyenne annuelle : 825 hl (Grand vin).
Le second vin du domaine porte le nom de : Le Cadet de Larmande.
Dernière modification: 1 Novembre 2017
Éditeurs: Sylvain Torchet
< Page d'accueil Dictionnaires | Top 10 | A propos | Liens | Connexion ^ Haut de la page
© 2008 Sylvain Torchet XHTML | CSS Powered by Glossword 1.8.13